Un sans abri retrouvé sans vie et sans visage dans l’allée centrale d’un parc d’attractions ; un jeune employé dudit parc qui fait le buzz du haut de la grande roue en se prenant en selfie et qui disparaît aussitôt.

Voilà ce qui attend pour son premier jour de fonction la nouvelle chef-adjoint Vanessa Castro, fraîchement promue au sein de la police de Seaside, petite ville qui vit au bon vouloir de son parc de loisirs.
Au fil de son enquête et en passant outre les méthodes habituelles de ses collègues, Vanessa Castro découvre que Wonderland est le théâtre de nombreuses disparitions ces huit dernières années et que chacun (y compris elle) dissimule un secret inavouable.

Wonderland, un thriller ? Clairement non. Mais un bon “policier”, oui. Assez classique, que j’ai toutefois trouvé un chouia longuet, mais heureusement avec quelques passages inattendus qui relancent la lecture.
Agréable et sympathique, avec un décor qui sort de l’ordinaire sans toutefois y retrouver une certaine ambiance en particulier. Ne vous attendez donc pas à “voir” surgir des clowns effrayants sortis de nulle part ou des fantômes de leur train pour vous donner des sueurs froides.
Concernant les personnages, l’auteure s’est plus concentrée sur leur passé qu’à leur donner un peu plus de profondeur. C’est dommage… Ceci dit, elle brouille parfaitement les pistes pour mener au véritable coupable.  
Pour résumer, on passe un bon moment avec ce roman policier, facile à lire et sans prise de tête.


Wonderland” de Jennifer Hillier - Hugo Thriller - 2016