Une “Prédatrice” à ne pas mettre entre toutes les mains

Je vous préviens tout de suite, ce livre est pour les lecteurs avertis car dès les premières lignes, on est mis dans l’ambiance et ça va aller crescendo.

Céleste est une très belle femme et elle le sait. Mariée à Ford, flic aux parents aisés, ils forment en apparence un couple parfait. Malgré son mariage, Céleste a un penchant très prononcé pour les jeunes hommes. Très jeunes. On pourrait presque dire que Céleste est une cougar, pourtant la belle n’est âgée que de 26 ans.

Son terrain de chasse… elle s’y trouve chaque jour car elle enseigne dans un lycée.
On suit Céleste dans sa quête de la proie idéale jusqu’au moment où son obsession va la mener dans un engrenage pervers qui va bouleverser sa vie.

L’auteure sans complexe, pousse le vice à son paroxysme. C’est cru, les scènes sont explicites parfois crash, pour ce roman qu’on pourrait définir d’érotico-dramatique.
Mais c’est bel et bien un sentiment de malaise qui nous accompagne tout au long de cette lecture car l’auteure nous place dans une position de voyeurisme en permanence, et pourtant, impossible de lâcher ce livre sans savoir comment tout cela va se terminer.

Ecrit à la première personne, ce premier roman est aussi bien écrit que dérangeant, non sans une pointe d’humour grinçante.

Alissa Nutting a fait preuve d’une audace incroyable car elle est elle-même enseignante. On comprend doublement la raison de la polémique suscitée lors de sa sortie, notamment aux Etats-Unis.

Et vous, avez-vous eu cette “Prédatrice” entre les mains ? Qu'en avez-vous pensé ?

Prédatrice” de Alissa Nutting - Sonatine Editions - 2014