En pleine nuit d’orage, Cassandra décide pour gagner du temps, de rentrer chez elle en empruntant une route qui passe par les bois. Sur le bas-côté, une voiture est arrêtée avec une femme au volant. Cassandra hésite à sortir de sa voiture pour lui demander si tout va bien mais mal à l’aise, elle décide finalement de rentrer chez elle.
Le lendemain, Cassandra apprend que la femme qu’elle a croisé la veille a été retrouvée assassinée. Prise de remords, elle n’ose avouer à ses proches ou à la police qu’elle se trouvait sur les lieux peu avant le meurtre.
Très affectée, le quotidien de Cassandra s’écroule peu à peu chaque jour. Des coups de fils anonymes viennent semer le doute dans son esprit, d’autant que Cassandra perd de plus en plus la mémoire…

Le nouveau roman de B.A. Paris ravira les amateurs de thrillers psychologiques ou ceux qui veulent se lancer dans ce genre. Peut-être moins pour les gros gros lecteurs habitués à ce style de lecture. Ce qui est mon cas.
Dès les premières pages j’avais déjà une idée quant à l’identité de la personne derrière toute cette machination, et au fil des pages, mes soupçons se sont confirmés.
J’attendais qu’on me surprenne, qu’il y ait un revirement de situation, un twist final… qui n’est malheureusement pas arrivé. J’aurais également apprécié une psychologie plus fouillée pour les personnages secondaires.

Personnellement et ce n’est que mon avis, j’ai trouvé cette lecture trop classique, cousue de fil blanc dès le départ. Du déjà lu et relu…. Mais pour sa décharge, ce n’est que le deuxième roman de B.A. Paris.

Malgré tout, j’ai trouvé assez bien mené le côté extrême psychologique des personnages.

Je le répète, ce n’est que mon ressenti. Le mieux pour vous faire votre propre opinion, c’est encore de le lire.

Défaillances” - B.A. Paris - Ed. Hugo Thriller - 2018