Une bonne surprise, d’autant que cette fois, j’y allais un peu à l’aveugle. Un résumé qui tient en quelques mots, un genre qualifié de roman noir, aventures. Bref, j’allais moi aussi à l’aventure. Et on peut dire que l’auteur nous emmène dans un drôle de voyage.

Trompée par son compagnon avec sa meilleure amie, Dorothy décide de prendre le large et finit par atterrir à Po’koncu. Peu de temps après, c’est Pippo et Emy, deux jeunes parisiens improvisés randonneurs qui s’apprêtent à clore leur périple, qui arrivent presque par le plus grand des hasards dans ce village perdu au fin fond des montagnes.
Seul point commun avec Dorothy, une halte dans le même boui-boui et la rencontre avec une allemande qui les emmènera tous dans ce village paradisiaque qu’est Po’koncu.

Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas spoiler l’histoire car le roman est relativement court. L’auteur nous embarque dans un voyage à l’autre bout du monde, avec en fil rouge ce jeune couple que la vie n’a pas épargné.

J’ai bien aimé la façon dont l’auteur pose le décor. Il décrit suffisamment pour qu’on s’immerge dès les premières pages dans l’ambiance qui s’y dégage, et ce qui m’a immédiatement embarqué dans cette aventure. La fin est assez surprenante, inattendue, avec un petit côté à mi-chemin entre fantastique et surnaturel.

Mais comme je l’ai signalé plus haut, le roman est court et c’est que je regrette, car je termine quand même avec quelques interrogations.

Un auteur, une plume à découvrir.

Bienvenue à Po’koncu” par Leo Rutra - Librinova - 2016