Créer mon blog M'identifier

“Silence radio” de Robert Rotenberg

Le 18 janvier 2017, 16:43 dans Livres 0

Comme tous les matins, c’est le même rituel pour Gurdial Singh. A 5h05, il distribue les journaux du jour dans un immeuble cossu de Toronto.

A cette heure avancée, seul Mr Kevin, célèbre animateur radio l’attend, irrémédiablement vêtu de sa robe de chambre élimée, une tasse de thé dans une main et une cigarette dans l’autre, et offre une rondelle d’orange au livreur. Chaque jour, c’est la même conversation.

Pourtant ce matin de décembre, Kevin Brace n’est pas au rendez-vous. La porte entrouverte laisse échapper des bruits sourds puis l’animateur apparaît les mains ensanglantées avec pour seuls mots “Je l’ai tuée, Monsieur Singh, je l’ai tuée.”

 

Quand la Police débarque, elle trouve les deux hommes sagement attablés en train de prendre le thé. Dès lors, celui qu’on l’on prénommait “La voix de Toronto” me mure dans un silence assourdissant.

 

Un polar dans la plus pure des traditions, où se mêle un melting-pot de personnages.

La psychologie de chaque protagoniste, du livreur de journaux en passant par l’avocate, le procureur, des deux flics en charge de l’affaire sans oublier le journaliste, est extrêmement bien développée.

 

Chaque chapitre est un tableau différent qui nous permet de suivre le point de vue de chacun, et nous met ainsi en position de mener également l’enquête.

Et on peut dire que l’auteur nous mène par le bout du nez. Le roman est construit un peu à la manière d’un puzzle où tous les morceaux se recoupent réellement dans les toutes dernières pages.

Certains pourront reprocher une certaine longueur mais chaque détail a son importance.

Et pour ne rien gâcher, l’auteur a pimenté certains de ses dialogues d’une pointe d’humour (noire).

 

Un rythme et une intrigue parfaitement maîtrisés, des personnages bien fouillés et un décor où l’auteur distille subtilement l’histoire de Toronto, qui donne vraiment envie de découvrir cette ville.

 

Silence radio” de Robert Rotenberg - Editions France Loisirs - 2010

Disponible également aux Presses de la Cité et aux éditions Pocket.

“Canicule” de Jane Harper

Le 16 janvier 2017, 18:24 dans Livres 0

Pour Aaron Falk, le retour à Kiewarra, petite bourgade d’Australie touchée par une persistante sécheresse, n’est qu’une question d’heures. Le temps d’assister aux obsèques de son ami d’enfance Luke, qui s’est donné la mort avant d’abattre sa femme et son jeune fils, et retour à sa vie normale à Melbourne.

Seulement Aaron est redevable envers le père de Luke, qui avec sa femme, lui demandent de creuser dans les affaires de leur fils pour tirer au clair ce présumé suicide.

Pour Aaron, ce retour aux sources va réveiller de mauvais souvenirs. Vingt ans plus tôt, suite aux accusations et aux pressions de la communauté, Aaron et son père avaient dû fuir à la hâte.

Ce retour va réveiller de vieilles rancunes et les esprits vont très vite s’échauffer…

 

Un polar rural qui nous emmène sur les terres arides de l’Australie où les rumeurs de cette petite ville se propagent comme une traînée de poudre.

L’ambiance pesante va peu à peu s’électrifier comme l’air ambiant ; la tension est palpable et latente.

Tout comme le héros, on avance dans cette double enquête dans un flou permanent, à coups de non-dits, de menaces, d’intimidation. Le rythme est nonchalant, à l’image de la vie bien rodée de ces habitants.

Vu le déroulé de toute cette histoire, on s’attend à un uppercut final, ce petit quelque chose qui vous marque à la fin…

Un bon (premier) roman, mais un épilogue qui manque cruellement d’audace.

 

Canicule” de Jane Harper - Editions Kero - 2017

“Tapis rouge” de James Patterson

Le 12 janvier 2017, 18:00 dans Livres 0

 

Le NYPD Red est sur les dents. New York qui a pour ambition de concurrencer Hollywood, organise son tout premier Festival du Film.

Alors que tous les producteurs et acteurs en vue affluent dans la Grosse Pomme, un serial killer s’est donné pour objectif d’éliminer tout ce beau monde. Les tueries sont réfléchies, réalisées au millimètre près comme tout droit sorties d’un scénario bien rodé, digne d’une superproduction.

Zach Jordan membre de l’unité d’élite de la protection des VIP, se voit non seulement en charge de cette affaire exceptionnelle et pour l’occasion, attribuer une nouvelle partenaire ; une ancienne connaissance, pour le moins casse-cou.

 

Riposte déguisée d’Hollywood qui voit d’un mauvais œil une éventuelle délocalisation de ses ressources financières ou l’occasion rêvée pour un psychopathe de réaliser son propre film devant les projecteurs du monde entier ?

 

James Patterson s’attaque dans ce roman policier au monde des paillettes et des célébrités.

Une course contre la montre, avec du suspens, de l’action, des rebondissements et un soupçon de thriller (juste sur un passage, mais quand même…).

Un Tapis rouge assez convenu pour du Patterson (on est loin de la série des Alex Cross), mais pour une écriture à quatre mains, ça reste un roman de bonne facture. Très visuel, on imagine bien là un futur blockbuster.

 

Tapis rouge” de James Patterson - Le Livre de Poche - 2016

 

Voir la suite ≫